Accueil » Infos Covid-19 » Prise en charge de l'Etat d'une partie des congés payés pour les entreprises fermées

Prise en charge de l'Etat d'une partie des congés payés pour les entreprises fermées

Un nouveau décret reporte au 31 janvier, ou au 7 mars 2021 dans certains cas, la possibilité de prise de congés ouvrant droit à une aide exceptionnelle.

 

Pour rappel :

Les entreprises éligibles à l’aide exceptionnelle sont celles dont l'activité principale implique l'accueil du public lorsque les mesures légales, réglementaires ou individuelles prises pour faire face à la propagation de l'épidémie de covid-19 ont eu pour conséquence :

  • Soit l'interdiction d'accueillir du public dans tout ou partie de l'établissement pendant une durée totale d'au moins 140 jours entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020
  • Soit une perte du CA réalisé pendant les périodes où l'état d'urgence sanitaire a été déclaré (24 mars 2020 au 10 juillet 2020, réactivé depuis le 17 octobre 2020) d'au moins 90 % par rapport à celui réalisé au cours des mêmes périodes en 2019. 

 

L’aide est plafonnée à 10 jours de congés payés par salarié.

 

Le montant de l'aide mentionnée est égal, pour chaque salarié et par jour de congé payé pris, à 70 % de l'indemnité de congés (calculée selon la règle du maintien de salaire) dans la limite de 4,5 fois le taux horaire du SMIC.

Le montant horaire, qui ne peut être inférieur à 8,11 €, est calculé en rapportant chaque jour de congé payé à la durée quotidienne de travail applicable au salarié ou, si cette durée ne peut être déterminée, à 7 heures.

Les congés payés doivent désormais être pris entre :

  • Le 1er et le 31 janvier 2021 (au lieu du 20 janvier antérieurement)
  • Et, également, entre le 1er février 2021 et le 7 mars 2021 lorsque les conditions précitées sont remplies et que l'employeur a placé un ou plusieurs salariés en position d'activité partielle pendant cette même période.

NEWSLETTER

Inscrivez-vous à notre lettre d’informations et recevez notre actualité par e-mail

Top